La station de biologie marine

Le Marinarium:

Entrée du Marinarium

Entrée du Marinarium

Connaitre, comprendre, gérer la mer… et mieux la respecter. Dans un cadre entièrement rénové, le Marinarium a sélectionné quelques aspects marquants de la vie marine illustrés par les aquariums, les murs d’images et des vidéos.

L’exposition qu’il abrite aujourd’hui raconte l’aventure scientifique du monde de la mer : les toutes premières expériences d’aquaculture marine, l’identification des nombreux organismes du plancton, la découverte de nouvelles molécules d’intérêt thérapeutique ou de nouvelles espèces de poissons. La surface des océans représente les deux tiers de la surface totale de la Terre. Dans cet univers, on estime que la diversité des formes de vies est 1000 à 10 000 fois plus élevée que sur terre !

Le bâtiment abrite également la Station biologique de Concarneau, ou Station de biologie marine du Muséum national d’histoire naturelle et du Collège de France, est un centre de recherche et d’enseignement en biologie marine et océanologie. Elle a été fondée en 1859 par Victor Coste, professeur au Collège de France, et constitue la plus ancienne station marine du monde toujours exploitée. La deuxième est Naples et la troisième Roscoff. La plus ancienne station marine du monde était la station zoologique d’Ostende, qui fut fondée et dirigée par Pierre-Joseph van Beneden en 1843.

La Station biologique de Concarneau développe deux grands axes de recherche. D’une part, la biologie expérimentale, la biochimie et biologie moléculaire des organismes marins et, d’autre part, l’environnement, les biotechnologies marines et l’écotoxicologie.

Aquarium (photo mnhn.fr)

Aquarium (photo mnhn.fr)

La station offre également un lieu d’accueil pour des stages pratiques (biologie et biochimie marine), des stages de terrain (étude et découverte du milieu marin) et un espace grand public (le Marinarium) avec des aquariums et un grand bassin de 120 000 litres.

Quelques dates historiques:
1859: la station marine est dédiée à l’élevage des animaux marins. Elle devient rapidement un centre scientifique et intellectuel très actif. Les techniques d’élevage des poissons plats y ont été mises au point à la fin du XIXème siècle de même qu’y ont été réalisées les expériences de base de l’embryologie expérimentale (Chabry, 1887).

Années 1950: la biochimie comparée prend son essor à Concarneau avec Forkin et Roche.

1970: dans le domaine de l’archéologie préhistorique, les systèmes d’identification des poissons à partir de leurs vertèbres s’appuient sur les travaux de Desse et Du Buit.

1972: le Marinarium est créé à l’initiative de chercheurs de la station marine.

1996: la station est gérée par le Muséum national d’histoire naturelle en concertation avec le Collège de France.
Aujourd’hui, la station marine de Concarneau développe des recherches fondamentales sur les enzymes et les hormones des organismes marins avec des applications dans différents domaines de l’agroalimentaire ou de la santé.