Histoire de Concarneau

L'ancien bassin de Concarneau.

L’ancien bassin de Concarneau.

Le 17 janvier 1576, la ville de Concarneau est « surprise par les hérétiques calvinistes, gentilshommes du pays, au nombre de 30 cavaliers environ, conduits par les sieurs de La Vigne, le Houlle de Kermassonnet ». Assiégés du 17 au 22 janvier 1576 par la population des villages avoisinants (plus de 8000 hommes) et par des gens armés de Quimper (sieurs de Kerharo, Kymerch, Kerjolis, Coat-Bian, Mesle, Bodigneau, Logan, Coscaër, Kerdégau,….), les calvinistes devront capituler. Pendant les guerres de la Ligue, Concarneau fut le théâtre des luttes des deux partis ; les faits fort intéressants qui s’y rattachent ont été exposés de main de maître par le chanoine Moreau, et sont trop connus pour que nous les reproduisions ici ; nous noterons simplement que, peu avant les troubles, Concarneau donna refuge à un malheureux roi de Portugal, dom Antoine ; voici, en quelques mots, son histoire d’après Moréri. Fils d’Emmanuel, roi de Portugal, dom Antoine (né en 1531) fut dépossédé du trône par son oncle Henri qui, soutenu par les Espagnols, prétendit que dom Antoine n’était pas enfant légitime et fit brûler toutes les pièces qui prouvaient le contraire. Cependant, à la mort de Henri, Antoine fut proclamé roi par le peuple de Lisbonne et prit possession du palais ; mais le roi d’Espagne s’empara à main armée de Lisbonne, et le prince dut s’embarquer pour gagner la France ; les vents contraires l’obligèrent à demeurer en son pays pendant huit mois, déguisé en matelot ou en moine. Enfin, il s’embarqua pour la Hollande, d’où il vint en France et chercha refuge à Concarneau vers 1582.

Les commentaires sont fermés.